Les bienfaits de l’activité physique

11 avril 2018

Catégories: Santé/Bien-être

Des mots grecs kinesis, qui signifie « mouvement », et logos, qui signifie « l’étude, la science », la kinésiologie est la science qui étudie le mouvement aux fins de prévention, de réadaptation et de performance. Elle s’intéresse surtout aux systèmes musculaire, articulaire et squelettique. Elle s’intéresse aussi à la physiologie et à la biomécanique du mouvement1.

Le kinésiologue, professionnel de la santé spécialiste de l’activité physique, peut donc distinguer les postures et mouvements sains et normaux de ceux qui sont pathologiques. Il peut prescrire un programme d’entraînement cardiovasculaire, musculaire et de flexibilité. On le retrouve, entre autres, dans les domaines du travail, du sport, de la psychologie du sport, de l’orthopédie, de la recherche, de la réadaptation et de l’ergonomie.

À ne pas confondre avec la kinésiologie appliquée, une méthode controversée de diagnostic de style chiropratique1.

Les kinésiologues sont donc les mieux placés pour vous faire bouger de façon intelligente, saine et optimale en respectant certains principes tels que le principe de progression et de surcharge, diminuant ainsi les risques de blessure.

Bienfaits de l’activité physique pour la santé2-3-4 :

Physique
Augmente :

  • Croissance et développement sain
  •  Condition physique générale
  • Force et masse musculaire dont celles du cœur
  • Densité osseuse
  • Meilleure posture
  • Équilibre
  • Facilité à effectuer les activités de loisir et de la vie quotidienne

Diminue :

  • Risques de maladies cardiaques
  • Maladie coronarienne
  • Infarctus
  • Accident vasculaire cérébral
  • Hypertension artérielle
  • Insuffisance cardiaque
  • Obésité
  • Arthrose et arthrite
  • Athérosclérose
  • Ostéoporose
  • Cancer du sein et du côlon
  • Diabète de type 2
  • Vitesse du processus de perte de masses osseuse et musculaire attribuable à l’âge
  • Risque de blessures et de factures
Psychologique
Augmente :

  • Occasions de socialiser
  • Concentration
  • Estime de soi
  • Énergie
  • Humeur
  • Positivisme
  • Bien-être
  • Autonomie
  • Qualité du sommeil
  • Gestion du stress

Diminue :

  • Anxiété
  • Dépression

 

Pour bénéficier de ces effets, il faut suivre certaines recommandations :

Bébés / Enfants

Âge

Bouger

Dormir

S’asseoir

0-12 mois

30 minutes passées sur le ventre  réparties dans la journée

Jeux interactifs

0-3 mois: 14-17 heures

4-11 mois: 12-16 heures

Ne pas immobiliser l’enfant plus d’une heure à la fois. Passer du temps devant un écran n’est pas recommandé.

1-2 ans

180 minute d’intensités variées réparties durant la journée

Jeux Énergiques

11-14 heures, siestes incluses et heures régulières de coucher et de lever

Ne pas immobiliser l’enfant plus d’une heure à la fois. Passer du temps devant un écran n’est pas recommandé. Si tel est le cas, ce temps devrait être limité à 1 heure.

3-4 ans

180 minutes

d’intensités variées réparties durant la journée

 Jeux Énergiques

10-13 heures, siestes incluses et heures régulières de coucher et de lever

Ne pas immobiliser l’enfant plus d’une heure à la fois. Passer du temps devant un écran n’est pas recommandé. Si tel est le cas, ce temps devrait être limité à 1 heure.

 

 

Jeunes / Adultes / Âge d’or

Âge

Activité physique

Intensité élevée

Cardiovasculaire

Musculation

5-11 ans

Minimum 1 heure par jour

Au moins 3 jours par semaine

Au moins 4 jours
par semaine

Activités qui renforcent les muscles et les os au moins 3 fois par semaine

12-17 ans

Minimum 1 heure par jour

Au moins 3 jours par semaine

Combiner activités aérobiques et de renforcement

Activités qui renforcent les muscles et les os au moins 3 fois par semaine

18-64 ans

Minimum 2,5 heures
par semaine

Minimum 10 minutes
par séance d’entraînement

On vise une intensité modérée à élevée

Au moins 2 jours par semaine

65 ans et plus

Minimum 2,5 heures
par semaine

On vise une intensité modérée à élevée

Au moins 2 jours par semaine

Remarque : Sachez que le temps total d’activité physique peut être divisé en périodes de 10 minutes ou plus pour obtenir les effets désirés.

Ainsi, la majorité des maladies chroniques et cardiaques peuvent être prévenues par la pratique d’activité physique régulière. Cette dernière peut donc être considérée comme une aide pharmacologique et thérapeutique aux différentes approches médicales pour traiter certaines maladies physiologiques et psychologiques5.

Sachez aussi que plus le temps passé assis est élevé, plus les risques pour la santé sont grands. Ainsi, il est important d’augmenter son niveau d’activité physique afin de contrer les effets néfastes de la position assise prolongée2.

En appliquant ces recommandations combinées à une alimentation équilibrée et de saines habitudes de vie, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour une meilleure qualité de vie !

 3

Valéry Pelletier

B. Sc. Kinésiologue / TRP

 

Bibliographie

  1. Alliance canadienne de kinésiologie. [En ligne] À propos de la kinésiologie. Consulté le 30 novembre 2017 : https://cka.ca/fr/what-is-kinesiology
  2. Société canadienne de physiologie de l’exercice. [En ligne] Directives canadiennes en matière d’activité physique. Consulté le 29 novembre 2017 au https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/promotion-sante/modes-vie-sains/activite-physique.html
  3. Kino-Québec. [En ligne] Consulté le 25 novembre 2017 : http://www.kino-quebec.qc.ca/publications/ActivitePhysiqueGrossesse.pdf
  4. DR SWYNGHEDAUW, Bernard. Les bienfaits de l’exercice physique sous l’angle évolutionniste. Cardio et sport no12, p. 27-31.
  5. GASPAR DE MATOS, Margarida et al. Effet de l’activité physique sur l’anxiété et la dépression. La Presse Médicale. Volume 38, no5, mai 2009, p. 734-739.