Les stations de travail actives sur tapis roulant

130706595_687084452000162_8449712770288042443_n

Dans l’article La sédentarité et l’inactivité physique récemment publié, il était question de faire la différence entre la sédentarité et l’inactivité physique, de comprendre les risques associés à la sédentarité ainsi que d’en tirer des recommandations et des trucs pour diminuer le temps où nous sommes sédentaires. Le corps est fait pour bouger, mais la réalité est qu’il y a de plus en plus de personnes qui travaillent assis devant un écran d’ordinateur, et cette forme est en expansion! En moyenne, un adulte canadien est assis 10 heures par jour, alors que la société canadienne de physiologie de l’exercice recommande un maximum de 8 heures. Que pouvons-nous faire? Dans l’article en question, nous avons partagé plusieurs trucs, dont l’utilisation d’une station de travail active sur tapis roulant afin de rendre l’utile à l’agréable.

Au printemps 2017, un atelier a été présenté par Élise Labonté-Lemoyne et Marie-Ève Mathieu, respectivement de HEC Montréal et de l’Université de Montréal, qui a eu lieu lors du Congrès des kinésiologues. C’est à ce moment que les stations de travail actives sur tapis roulant ont piqués ma curiosité. Les chiffres et les résultats des études présentées étaient très intéressants. J’écris cet article 3 ans plus tard, car depuis la pandémie, je remarque que plusieurs organisations et individus cherchent à se réorganiser. Ils veulent apporter des changements au niveau de leur poste de travail afin qu’il soit plus ergonomique, autant au bureau qu’à la maison. De plus, plusieurs ont vu le nombre de minutes de sédentarité augmenter depuis l’explosion du télétravail.

Stations de travail actives sur tapis roulant

L’image associée à l’article vous permet de voir à quoi ressemble une station sur tapis roulant. Ce n’est pas un gros appareil comme on a l’habitude de voir dans les centres de conditionnement physique. La vitesse n’est pas aussi élevée, pour ce type de station la recommandation2 serait d’opter pour une vitesse allant de 1,6 km/h jusqu’à 3,2 km/h afin d’optimiser l’utilisation du clavier et de la souris². L’objectif est d’accumuler du temps actif afin de diminuer les périodes où nous sommes sédentaires tout en exécutant notre tâche et non un entraînement intensif. Par conséquent, cela augmente nos chances d’atteindre l’objectif d’un maximum de 8 heures de sédentarité par jour.

*Petit rappel, les 8 heures incluent le temps consacré aux loisirs et excluent le temps relié au sommeil.

 

Les avantages de l’utilisation de ces stations

Les avantages physiologiques

Voici quelques avantages du point de vue physiologique qui sont tirés d’études citées dans les références à la fin de l’article. Dans la majorité des études, les participants n’étaient pas familiers avec le poste de travail actif.

  • Le tapis roulant fournit de plus grandes améliorations physiologiques6 et est le plus bénéfique pour les gens en surpoids contrairement à une station debout-assis et station de type vélo-bureau ;
  • Réduction du LDL (communément appelé mauvais cholestérol), augmentation du HDL (communément appelé bon cholestérol) et diminution du cholestérol total chez les individus avec un haut pourcentage de lipide sanguin2 ;
  • Augmentation de la dépense calorique (72-88 kcal/h assis vs 191-376 kcal/h avec poste de travail actif) (soit 100-150 calories de plus par heure de marche à 1,6 km/h)4 ;
  • Diminution soutenue de la pression artérielle chez les individus hypertendus2 ;
  • Diminution de la circonférence à la taille2 4 ;
  • L’utilisation d’un tapis roulant améliore le contrôle de la glycémie2 3 ;
  • Augmentation significative de la dépense énergétique et de la FC, diminution de la PA et des indicateurs biochimiques (cholestérol, triglycérides, cortisol et dopamine) avec poste de travail actif3 ;
  • Favorise la perte de poids4.

Les avantages psychologiques

Il est important de garder en tête les nombreux effets positifs possibles à court et moyen terme au niveau psychologique :

  • Amélioration du travail cognitif, la mémoire et l’apprentissage1 6 ;
  • Augmentation de la satisfaction au travail1 4 6 ;
  • Diminution significative du niveau de stress et augmentation de l’état d’éveil2 4 6 en plus de diminuer l’ennui6 ;
  • Effet positif sur l’humeur2 ;
  • Augmentation de la créativité (Oppezzo, 2014) ;
  • Amélioration de la perception de son travail (Labonté-LeMoyne, 2015) ;
  • Amélioration de la satisfaction du travail accompli. (Sliter, 2015)

Les inconvénients de l’utilisation de ces stations

Plusieurs inconvénients concernent la productivité, mais seulement pour des types de tâches bien précises :

  • Légère diminution de la vitesse de frappe et de la précision de l’utilisation de la souris, légères difficultés lors de l’utilisation d’un écran tactile, légères difficultés avec l’écriture manuscrite (Ohlinger 2011) ;
  • Quelques participants ont mentionné des douleurs après l’utilisation du tapis roulant, mais moins de plaintes qu’à l’utilisation d’une station assis-debout2 (5 sessions de 2 heures sur une période de 2 semaines) ;
  • Affecte les habiletés motrices telles que l’utilisation de la souris d’ordinateur1 4 6 ;
  • L’utilisation d’un tapis roulant à 1,6 km/h affecte la résolution de problèmes mathématiques2 4 ;
  • Poste de travail sur tapis cause la réduction de la vitesse de frappe au clavier*1 4 6 (sauf lorsque la marche se fait à 2,25 km/h1 2).

* La différence se compte de 49,6 mots/min versus 54,4 mots/min assis1 2.

La productivité

Le sujet qui revient le plus régulièrement lorsqu’on me pose une question concerne la productivité.

Voici des éléments ressortis de quelques études :

  • Selon 3 études effectuées sur des interventions durant entre 12 et 52 semaines, aucune différence n’a été rapportée sur la productivité après l’utilisation à long terme d’un poste de travail actif3 9 ;
  • Après 12 mois avec poste de travail actif, la performance excède le niveau de base8 ;
  • Aucun effet négatif sur le nombre d’erreurs de frappe chez les groupes utilisant un tapis1 ;
  • N’affecte pas l’habileté à lire2 ;
  • N’affecte pas l’attention3 ni la mémoire à court terme6 et ne compromets pas la qualité de la parole2 ;
  • N’affecte pas le temps de réaction ni le raisonnement3 ;
  • La plupart des participants n’étaient pas dérangés par le bruit du tapis4 ;
  • Perception accrue de l’attention dans la tâche (Labonté-LeMoyne,2015) ;
  • Trop d’alternance peut réduire la productivité. (Karakolis, 2014), (Davis, 2015)

 

Recommandations

L’utilisation de ces stations doit se faire de façon progressive, comme si nous débutions une nouvelle activité physique. Voici quelques conseils :

  • Assurez-vous d’avoir une bonne paire de chaussures10 ;
  • Écran légèrement sous le niveau des yeux10 ;
  • Lors des premières utilisations, privilégiez des tâches moins exigeantes10 ;
  • Au début, optez pour de courtes périodes de travail sur ce type de station (ex. : 30 minutes). Par la suite, augmentez graduellement la durée. La durée de marche la mieux tolérée serait d’environ 146 minutes/jour et une durée entre 34 et 58 minutes/jour chez les gens en surpoids8.

Soyez patients! N’hésitez pas à en parler à des professionnels. L’encadrement peut vous aider afin de vous assurer d’une utilisation progressive et sécuritaire.

 

Rendre l’utile à l’agréable

Lors des différentes activités proposées par Kin Option, nous encourageons les travailleurs à intégrer les micro-pauses actives, à se lever régulièrement, et bien plus afin de diminuer les longues périodes assises. Certains ont réussi à créer l’habitude, mais plusieurs nous disent qu’ils oublient ou qu’ils attendent de ressentir un certain inconfort avant de se lever. Pour être actif sans trop y penser, cette station de travail peut faire partie de la solution afin de diminuer les comportements sédentaires et afin d’augmenter le temps actif quotidien.

Dès le début de l’année 2021, en collaboration avec la clinique Kiné Santé, nous offrirons cette solution. Ceux et celles habitant ou travaillant à Montréal pourront même le tester!

Soyons proactifs et actifs!

Jean-François Beauchamp, kinésiologue

Références

  1. Podrekar, Nastja, Kozinc, Žiga, and Šarabon, Nejc (2020). The Effects of Cycle and Treadmill Desks on Work Performance and Cognitive Function in Sedentary Workers: A Review and Meta-analysis. 1 Jan.: 537 – 545.
  2. MacEwen BT, MacDonald DJ, Burr JF. A systematic review of standing and treadmill desks in the workplace. Prev Med. 2015;70:50-58. doi:10.1016/j.ypmed.2014.11.011
  3. Ojo SO, Bailey DP, Chater AM, Hewson DJ. The Impact of Active Workstations on Workplace Productivity and Performance: A Systematic Review. Int J Environ Res Public Health. 2018;15(3):417. Published 2018 Feb 27. doi:10.3390/ijerph15030417
  4. Cao, Chunmei, Lin, Yu, Zhu, Weimo, Ma, Jiangjun, (2015). Effect of Active Workstation on Energy Expenditure and Job Performance: A Systematic Review and Meta-analysis. Journal of physical activity & health. Vol 13, DOI : 1123/jpah.2014-056
  5. François Dupont, Mickaël Begon, Pierre-Majorique Léger, Sylvain Sénécal, Marie-Ève Mathieu. Abrégé. L’amélioration de la santé et de la productivité au travail : une comparaison entre les différents bureaux actifs. Une revue systématique présentée par Fit24. (Voir Doc PDF : article original non trouvé)
  6. Dupont F, Léger P, Begon M, et al, (2019). Health and productivity at work: which active workstation for which benefits: a systematic review. Occupational and Environmental Medicine; 76:281-294.
  7. Sui W, Smith ST, Fagan MJ, Rollo S, Prapavessis H. (2019) The effects of sedentary behaviour interventions on work-related productivity and performance outcomes in real and simulated office work: A systematic review. Appl Ergon. 75:27-73. doi:10.1016/j.apergo.2018.09.002
  8. Kapria-Jad Josaphat, Thiffya Arabi Kugathasan, Ryan E.R. Reid, Mickael Begon, Pierre-Majorique Léger, Elise Labonté-Lemoyne, Sylvain Sénécal, Denis Arvisais, and Marie-Eve Mathieu (2019). Use of Active Workstations in Individuals with Overweight or Obesity: A Systematic Review. Obesity, 27, 362-379. doi:10.1002/oby.22388
  9. Ojo SO, Bailey DP, Chater AM, Hewson DJ. (2018) The Impact of Active Workstations on Workplace Productivity and Performance: A Systematic Review. Int J Environ Res Public Health. 2018;15(3):417. Published 2018 Feb 27. doi:10.3390/ijerph15030417
  10. Présentation Un travailleur actif et productif, le cas des bureaux actifs, Congrès des kinésiologues, 2017
  11. La Presse, Marcher au bureau, https://www.lapresse.ca/vivre/sante/en-forme/201706/16/01-5108208-marcher-au-bureau.php, 17 juin 2017
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Courriel

AUTES CONTENUS DE KIN-OPTION:

Autres articles

PRÊT à BOUGER ?​

ENGAGEMENT

Optimiser l'engagement des employés et favoriser la cohésion d'équipe par nos programmes de leadership

MOTIVATION

Motivez votre équipe de travail à bouger grâce à nos activités de groupe dynamiques et nos défis sportifs personnalisés.

MARQUE EMPLOYEUR

Renforcez votre marque employeur avec des initiatives de santé et bien-être au sein de votre organisation

Contact