La course à pied: excellent vecteur de la motivation de vos employés

5 octobre 2017

Catégories: Entreprises en santé

Pourquoi instaurer la course à pied dans mon entreprise ?

Robert Dumas, président de la Financière Sun Life au Québec, n’hésite pas à mettre en avant son intérêt pour l’intégration d’un programme santé dédié aux employés : « Les gens sujets à un programme de mieux-être par rapport à ceux qui ne le sont pas, sont moins absents au travail (une journée et demie par année). Avec 25 employés, cela représente 37 journées de travail qu’un employeur gagne avec un programme de mieux-être » (source).

En effet, la concurrence féroce à laquelle se livrent certaines entreprises impose aux gestionnaires le maintien d’une pression constante sur la productivité de leurs employés.

Mieux encore :

  • Chaque jour, 500 000 Canadiens s’absentent du travail pour des problèmes reliés à la santé mentale.
  • Un employé diabétique s’absente en moyenne 8,3 jours par an versus 1,7 jour d’absence pour l’employé en santé.
  • Un employé fumeur coûte chaque année jusqu’à 4 200 $ de plus en frais d’absentéisme, d’assurances et en perte de productivité, qu’un employé non-fumeur. (source)

Évidemment, instaurer une activité de bien-être pour vos employés représente un certain investissement. Il convient donc de se demander ce qui coûte le plus cher entre:

Un employé qui vous quittera dès qu’il trouvera un autre emploi où les conditions de travail sont plus à son goût?
Ou celui qui restera fidèle à votre entreprise, puisque vous facilitez l’épanouissement personnel et professionnel via un programme de bien-être?

Quelques Statistiques

Selon une étude effectuée par Michael Rouse, professeur associé et chercheur du Ivey Business School de London, en Ontario, suivant l’intégration d’un programme de bien-être au travail:
22% des employés ont affirmé être actifs physiquement pour la première fois;
53% des employés ont affirmé avoir augmenté leur niveau d’activité physique;
23% des employés ont affirmé avoir remarqué une augmentation de leur énergie au travail;
51% ont changé leurs habitudes alimentaires;
16% ont vu une amélioration dans la gestion du stress;
23% ont perdu du poids.

Selon Santé Canada, un employé actif physiquement offre 12% de plus de productivité qu’un employé sédentaire.
Selon une étude de l’Université de Leeds, un sportif régulier optimise ses journées afin d’y intégrer des séances d’entraînement. L’étude démontre aussi qu’un employé sportif accomplit en huit heures, ce qu’un employé sédentaire accomplit en neuf heures et demie. Cela s’explique par une meilleure organisation, mais surtout par une plus grande productivité.
Une étude menée par le docteur américain Kenneth Callen, révèle que la pratique régulière de la course à pied contribue dans 86% des cas à réduire les tensions nerveuses, et confère pour 75% des pratiquants une meilleure image de soi.

Toujours pas convaincu? Voici un reportage, réalisé avec la collaboration d’une société de conseil française, qui présente les points de vue des employés et du chef d’entreprise sur la pratique du sport en milieu de travail.

Un club de course à pied au travail – Pour qui?

Les avantages sont réels, de nombreuses entreprises y ont trouvé un intérêt et ont converti leurs employés à la pratique d’un sport sur le lieu de travail. En effet, une enquête de rémunération globale conduite par la firme d’expert-conseil en ressources humaines Normandin-Beaudry, 48 % des entreprises québécoises offrent un programme structuré de santé et de mieux-être à leurs employés.

Voici d’autres exemples de grandes entreprises qui ont intégré la pratique de la course à pied en milieu de travail. Dans la catégorie des entreprises québécoises de 200 à plus de 1 000 employés, Ernst & Young, TVA, Niobec, Rio Tinto Alcan et Desjardins, ont emboîté le pas. Le Groupe Germain, une entreprise hôtelière, a aussi pris un virage sportif en entreprise, après qu’Hugo Germain, directeur du développement, soit ressorti transformé de son expérience au Grand défi Pierre Lavoie en 2012.

Il existe de nombreux moyens pour fidéliser vos employés et pour faire en sorte qu’ils se donnent à plein potentiel. Et vous l’aurez deviné, le sport, la course à pied en particulier, trône en tête de classement.

La course à pied se distingue des nombreuses autres activités, car elle se revêt d’un aspect fédérateur, rassemblant les employés autour d’objectifs communs, tout en décuplant leurs capacités de concentration et de rendement. Par ailleurs, son accessibilité et le faible coût du matériel nécessaire sont autant d’incitations.

En conclusion

C’est prouvé : intégrer un club de course en milieu de travail augmente le niveau d’énergie des équipes. En faisant de la course à pied sur une base régulière, les participants ressentent quasi instantanément les nombreux bénéfices tant au niveau physique que mental. Ainsi, uniquement grâce aux hormones générées par l’activité physique (les fameuses endorphines – hormones du bonheur), seulement 15 minutes de jogging suffisent pour réduire significativement le stress.

En misant sur le bien-être de vos ressources humaines, vous invitez vos employés à rester avec vous plutôt qu’avec vos concurrents en leur offrant une meilleure qualité de vie au travail, et augmentez drastiquement vos capacités de production, tout en maintenant un très faible surcoût d’exploitation. Si vous souhaitez, vous aussi, mettre en place un club de course au sein de votre entreprise, avec un encadrement professionnel et sécuritaire, n’hésitez pas, contactez-nous dès maintenant.

Jean-François Beauchamp, président et kinésiologue