Première partie : Ces fameuses blessures de course ! Que faire ?

26 juin 2017

Catégories: Course à pied, Santé/Bien-être

Malheureusement elles font souvent partie de l’univers du coureur ! S’adapter à elles n’est toutefois pas toujours si simple, parce qu’en tant que coureur, on veut continuer à courir !

Nous aborderons deux types de blessures courantes qui touche l’articulation de la hanche.

Syndrome de l’essuie-glace (bandelette ilio-tibiale)

Qu’est-ce que c’est : Une inflammation de la partie à la base du muscle tenseur du fascia lata (la bandelette ilio-tibiale) qui provoque un frottement souvent ressenti dans la portion extérieure du genou lors de sa flexion et de son extension.

Causes de la blessure : La bandelette ilio-tibiale agit comme une structure accessoire lors des mouvements. Cependant, si elle est sollicitée de manière trop importante et qu’elle est secondaire à une instabilité du bassin, à un déséquilibre musculaire, à un patron de course inadéquat, etc., elle peut s’irriter et devenir aussi rigide que des cordes de guitare.

Signes et symptômes :

  • Douleur sur le trajet de la bandelette, que ce soit au niveau de la hanche, de la cuisse ou du genou
  • Douleur accentuée lors de l’effort qui apparaît souvent au même temps de course d’un entraînement à l’autre
  • Raideur musculaire entre autres au niveau du tenseur du fascia lata, de la bandelette ilio-tibiale et des muscles fessiers

Bursite trochantérienne

Qu’est-ce que c’est : C’est un processus inflammatoire qui affecte la bourse synoviale du grand trochanter situé sur le fémur (os de votre cuisse).

Causes de blessures : Traumatisme, microtraumatismes répétés ou charge excessive des différents tendons s’y rattachant. Un syndrome de la bandelette ilio-tibiale non traité peut provoquer une charge excessive à la hanche et irriter cette bourse.

Signes et symptômes :

  • Douleur à la partie extérieure de la hanche et aux muscles avoisinants
  • Position debout accentue la douleur et peut causer un boitement et une difficulté à monter et à descendre les escaliers
  • Contractions musculaires difficiles, surtout des extenseur et abducteur de la hanche.
  • Position couchée sur la hanche atteinte très inconfortable
  • Douleur plus forte durant la nuit

Que faire en présence de ces blessures ?

  • L’application de glace 10-12 minutes sur la région atteinte peut être conseillée afin de diminuer la douleur et l’inflammation. Évitez toutefois son application avant vos entraînements. Il sera préférable de courir moins longtemps mais plus souvent que l’inverse.
  • Adaptation de votre charge et intensité d’entraînement afin de donner du repos à la région atteinte.
  • Une bonne quantification du stress mécanique de course vous aidera à poursuivre vos entraînements ou à effectuer un retour progressif.
  • Des exercices d’étirement et d’automassage au niveau des muscles fessiers, quadriceps, ischio-jambiers, de la bandelette ilio-tibiale et du psoas-iliaque peuvent être bénéfiques afin de diminuer les symptômes.
  • L’automassage sur un rouleau mousse (foam roller) de la bandelette-iliotibale avant et après vos entraînements peut aider à diminuer l’irritation et la douleur.

Une évaluation spécifique en course à pied pour analyser votre patron de course, votre charge d’entraînement ainsi que les différentes qualités physiques reliées à la course peut aider à prévenir ces blessures, mais aussi vous permettre de vous remettre sur pied !

N’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé qualifié en course à pied !

 

Caroline Bourgouin, B. Sc. Kinésiologue/TRP